Skip to content

Le genre du manuel d’histoire vaudois (IRIS 15.12.2006)

Texte de présentation de mon intervention lors de la journée du 15.12.2006 organisée dans le cadre de lu projet IRIS (Recherches d’enseignements interdisciplinaires) de l’Université de Lausanne, l’Ecole doctorale interdisciplinaire organise le 15 décembre 2006 une «Journée des doctorants : « Présentation de recherches en cours.»

Si la notion de genre remonte à l’Antiquité et se réfère principalement aux différents genres littéraires, on retrouve cette notion en sémiotique, en analyse du discours et en analyse textuelle pour des applications non-littéraires. Plusieurs définitions coexistent, voire s’opposent, en fonction des différents positionnements théoriques auxquels ces définitions se rattachent.
Pour notre travail, ancré dans l’analyse du discours, la notion de genre que nous souhaitons convoquer se rattache au point de vue du genre comme système communicationnel relativement à l’étude d’une production construite et institutionnalisée : le manuel d’histoire vaudois. Dans ce cadre-là, nous rejoignons les préoccupations relatives aux questions de contrat de communication et de genre situationnel. Pour P. Charaudeau, les genres de discours sont des genres situationnels, car «les caractéristiques des discours dépend[ent] essentiellement de leurs conditions de production situationnel où sont définies les contraintes qui déterminent les caractéristiques de l’organisation discursive et formelle.» [Dictionnaire d’analyse du discours (2002), p. 280]
Par ailleurs, les travaux de Bhatia (2004) offrent un prolongement théorique et des implications pratiques fort utile et intéressant au travaux de Charaudeau. En effet, Bhatia (2004) met en évidence les interactions existantes entre genres de discours. De plus, l’ouvrage offre un utile ancrage théorique sur l’évolution de la notion de genre confirmant l’évolution d’une acceptation statique du genre vers un acceptation du genre comme celle d’un phénomène dynamique ou du moins en évolution graduelle.
Bhatia souligne que les caractéristiques des disciplines ont généralement été ignorées dans les analyses relatives au genre. Cependant, des études récentes démontrent que les différences disciplinaires jouent un rôle significatif relativement aux discours spécialisés auxquels émargent les manuels d’histoire.

Ces travaux nous ont amené à proposer une première modélisation à affiner du genre du manuel d’histoire vaudois. En voici une première ébauche adaptée des travaux de Bhatia (2004 : 31), elle met en évidence les multiples interactions à l’oeuvre dans la généricité d’un discours tel celui des manuels d’enseignement. Dans la mesure où le manuel convoque les genres «histoire» et «pédagogie», le genre manuel est un genre multiple (ou hybride) et nécessite une compréhension tant de la matrice disciplinaire «histoire» que de celle de la «pédagogie» :

registre_genre_discipline_2012

Figure 1: Modélisation du genre «manuel d’histoire à vocation scolaire» (version 2013 de la thèse)

Ma communication du 15 décembre prochain permettra d’exemplifier et d’observer la mise en oeuvre de cette notion de genre comme système communicationnel au travers de deux manuels d’histoire vaudois, l’un du primaire, l’autre du secondaire.

Bibliographie :

Grandjean, H., Jeanrenaud, H. (1941). Histoire de la Suisse I & II. Lausanne, Genève, Neuchâtel, Vevey, Montreux, Berne, Bâle: Librairie Payot.

Michaud, G. (1939). Histoire de la Suisse. Lausanne ; Genève [etc.]: Payot, 163 p.

Bhatia, V. K. (2004). Worlds of written discourse : [a genre-based view] ([Repr.] ed.). London ; New York: Continuum.
Charaudeau, P. (2002). Dictionnaire d’analyse du discours. Paris: Ed. du Seuil.

Hyland, (2000). Disciplinary Discourses : Social Interactions in Academic Writing. Harlow : Pearson Education Ltd.)

Technorati Tags: ,

Be First to Comment

Laisser un commentaire