Skip to content

Catégorie : Compte-rendus

Le Serment du Jeu de Paume dans les manuels scolaires

Animé notamment par l’historien du discours Jacques Guilhaumou, le site Révolution francaise.net est une entreprise originale de publication d’articles en ligne à vocation interdisciplinaire. Son ambition est d‘ interroger les catégories du politique en les inscrivant dans le champ des études révolutionnaires ainsi que de favoriser les croisements disciplinaires et d’articuler les problématiques de la recherche historique et les préoccupations du temps présent. (Qui sommes-nous? ). Epistémologies, historiographie ou enseignement forment quelques-unes des rubriques dans lesquelles leurs articles s’insèrent et qui intéressent plus particulièrement le didacticien d’histoire et le chercheur en analyse de discours que je suis. A titre d’exemple, je signalerai l’article de Marc Deleplace (IUFM de Reims), reprenant la célèbre formule d’Alain Decaux : On n’enseigne plus la Révolution française à vos enfants !.
Serment du jeu de paume de DavidSa dernière publication a elle d’autant plus retenu mon intérêt que je travaille actuellement autour de la place et du rôle des documents dans les manuels d’histoire vaudois que j’étudie. En effet, Sandrine Bouché, de l’Université Paris VII-Denis Diderot, propose sur le site de revolution-francaise.net une analyse de la place accordées au tableau de David relativement au Serment du Jeu de Paume dans les manuels d’histoire de 4e en France (Le Serment du Jeu de Paume dans les manuels de quatrième).

Dans un premier temps, elle fait le point sur les instructions officielles de 2001 et les attentes relativement à l’enseignement de l’histoire. Ces instructions invitent les enseignants «présenter les épisodes majeurs et les principaux acteurs de la période révolutionnaire»
Dans ce cadre, poursuit Sandrine Bouché le document historique est placé au coeur de cet enseignement et les manuels scolaires offrent aux enseignants un recueil de documents hétéroclites afin de traiter librement chaque période historique avec leurs élèves.

Dans la mesure où chaque enseignant ne peut être un spécialiste de toutes les périodes, Sandrine Bouché souligne que le rôle des éditeurs devient primordial dans le choix des documents puisqu’il influencera l’étude de l’événement en classe. Pour l’année 1789, sont présents dans la plupart des manuels une représentation de la première séance des Etats généraux, de la prise de la Bastille et, dans tous sans exception, le tableau de David : Le Serment du Jeu de Paume. Cependant, cette unanimité dans le choix du tableau de David cache d’autres différences. En effet, suivant les manuels, on trouve des reproductions différentes du Serment du Jeu de Paume. Rares sont ceux qui laissent place au tableau entier. La plupart d’entre eux le présentent avec des suppressions dans la composition.

L’article de Sandrine Bouché traite donc des différences à l’oeuvre dans le choix et le cadrage du document ainsi que des interprétations divergentes qui peuvent alors émerger, car une reproduction incomplète peut être à l’origine de mauvaises interprétations, voire d’une partialité dans le traitement et la compréhension de l’événement.

Au terme de son analyse, Sandrine Bouché en conclut que le traitement partiel d’un document remet en cause la rigueur scientifique propre à l’étude historique, qui doit normalement aboutir à la problématisation, mais qui finalement laisse place à une juxtaposition d’évènements simplifiés.

Pour ma part, un autre biais de ces manuels français mérite d’être également relevé à l’issue de ce travail.
Lire la suite Le Serment du Jeu de Paume dans les manuels scolaires

Leave a Comment