Skip to content

Corpus

Nous avons opté pour une définition limitative du manuel d’histoire vaudois. Nous avons pris en compte uniquement les manuels rédigés à l’initiative et sous la direction du feu le Département de l’instruction publique et des cultes (DIPC). Nous y avons également intégré les éventuels outils d’accompagnement (livre du maître, recueil de documents, notes méthodologiques, plans d’études).

Par ailleurs, nous avons retenu la période de production allant des années 1938 à aujourd’hui. En effet, de nouveaux manuels d’histoire vaudois tant au primaire qu’au secondaire apparaissent quelque temps avant ou durant le deuxième conflit mondial.

A la fin des années trente dans le canton de Vaud, deux ordres scolaires distincts coexistent : une école primaire prenant en charge les élèves de la 1ère à la 9e année de la scolarité et un collège secondaire prenant en charge les élèves réussissant le concours d’entrée dès la 3e année de la scolarité et jusqu’à la 9e également. En 1939, le collège est en outre toujours payant (écolage, fourniture, livres) et les élèves portent également l’uniforme. Ce n’est qu’avec la réforme votée en 1984 et mise en œuvre à partir de 1986 que ces ordres scolaires distincts seront réunis à partir de la 5e année sous l’appellation de secondaire I.

Deux collections de manuels existent donc : l’une pour les élèves du primaire et l’autre pour les élèves du secondaire.

En définitive, le corpus principal retenu comporte :

  1. Un manuel primaire paru en 1941 et en vigueur jusqu’à la réforme scolaire de 1984. Il s’agit du Grandjean, H., & Jeanrenaud, H. (1941). Histoire de la Suisse I & II. Lausanne, Genève, Neuchâtel, Vevey, Montreux, Berne, Bâle : Librairie Payot.
  2. Trois collections vaudoises de manuels secondaires dont une issue de la réunion du primaire et du secondaire à la suite de la réforme scolaire de 1984 :

Figure_manuels_histoire_vaud_1998-2011

Depuis la loi scolaire de 1899 pour l’école primaire et la loi scolaire de 1909 pour le secondaire, le Département de l’instruction publique (DIPC) dispose du monopole au primaire pour la distribution des manuels scolaires et fixe la liste des manuels adoptés au secondaire (de Léonardis & Vallotton 1997).

Au primaire, puis au secondaire, le Département, en lien avec un éditeur, a participé à l’élaboration de tous les manuels précités et peut donc les imposer aux enseignants. En outre, le programme des cours des collèges secondaires dès 1958, puis le programme des cours du secondaire dès 1986, indiquent les moyens d’enseignement officiels. Avant 1958, nous avons pu nous référer au programme des cours du Collège classique de Lausanne qui indique lui aussi les moyens officiels en regard des programmes d’histoire. Pour identifier les différentes éditions de ces manuels, nous disposons avec la Fondation Vaudoise du Patrimoine Scolaire à Yverdon d’une bibliothèque qui recense les diverses éditions de manuels utilisés au primaire et au secondaire.

Be First to Comment

Laisser un commentaire