Skip to content

Collection Bourgeois & Rouyet

Savoir 2

En 1986, au moment de l’introduction de la réforme scolaire votée en 1984, le service de l’enseignement secondaire du Département de l’instruction publique et des cultes (DIPC) prit la décision de doter les élèves d’un nouveau manuel d’histoire.
En effet, un des effets de la réforme consistait à regrouper tous les élèves au sein d’un secondaire inférieure, désormais organisé en filières depuis la 6e année (voies secondaires prégymnasiale, générale et terminale à option) et non plus en ordres scolaires distincts (collège, primaire supérieure et primaire). Tant le Grandjean & Jeanrenaud ne couvrant que l’histoire suisse que la collection Panchaud uniquement destiné aux élèves des collèges ne pouvaient convenir en l’état aux programmes adoptés (ceux de l’ancien collège et donc axé sur une histoire générale) qu’aux différents types d’élèves.
A partir du moment où le DIPC déclina l’offre de Payot consistant en une nouvelle édition revue de la collection Panchaud, une commission d’étude et de référence (CRL) fut constituée. Elle se composait d’enseignants représentants toutes les voies du secondaire inférieur et tous les degrés d’enseignement de la 5e à l’université. Ses missions étaient les suivantes :

– élaborer la conception générale de l’ouvrage et procéder au choix des auteurs;
– proposer à Pierre Cevey, chef du Département, un éditeur privé;
– superviser le travail des auteurs.

Par la suite, deux directeurs de collection furent désignés. Issus de la commission (CRL), M. Claude Bourgeois (directeur des écoles secondaires de Vevey, président de la CRL) et Mme Dominique Rouyet (conseillère pédagogique pour l’histoire au DIPC) endossèrent cette responsabilité.
Dans l’intervalle séparant l’élaboration et de la publication de cette nouvelle collection, il fut décidé de recourir à deux volumes des éditions Bordas, spécialement conçu pour les cantons romands à partir d’une collection destinée aux élèves français des collèges2, et au volume Histoire de la Suisse, paru en 1984 aux Editions Fragnière (Fribourg) et adopté par les cantons de Fribourg (initiateur du projet), Genève, Neuchâtel et du Valais.
Parmi les options de base retenue par la commission (CRL), une des plus importantes fut la décision de réaliser deux versions distinctes des manuels pour les quatre dernières années de la scolarité obligatoire (6e-9e) : une version A, rédigées par des équipe chercheurs universitaires de l’Université de Lausanne, pour les élèves de prégymnasiale et une version B —adaptée de la version A par Raymond Darioly, enseignant non universitaire, pour les 6e-7e et Claude Bourgeois, co-directeur de la collection et directeur du collège de Vevey, pour les 8e-9e— pour les élèves de terminales à option. Les maîtres des élèves de la voie générale ayant le choix de la version A ou B.

Conception générale des manuels
Au niveau de la conception des manuels, la CRL a établi les principes suivant :

– comme pour la collection Panchaud, l’histoire suisse est incluse à l’histoire générale;
– un livre de l’élève composé de trois volumes : un volume pour les 5e (année d’orientation et à vois unique) couvrant l’Antiquité, un volume pour les 6e-7e années couvrant le Moyen-Âge et les Temps modernes et un volume pour les 8e-9e couvrant l’Epoque contemporaine depuis 1770;
– un double statut de l’ouvrage de l’élève : à la fois manuel et ouvrage de référence que l’élève peut conserver à sa demande à la fin de sa scolarité pour les trois volumes;
– une volonté de fabriqué de «beaux livres» [Bourgeois & Rouyet 1997 : 93.];
– un discours historique continu et structuré de manière chronologique, tenant compte de l’état actuel de la recherche historique;
– des documents variés, nombreux, illustratifs permettant dans leur majorité une exploitation pédagogique;
– un livre du maître réalisé par des enseignants et fournissant des indications sur les documents présents dans le livre de l’élève, des suggestions d’activités, des documents complémentaires et des renvois à d’autres chapitres ainsi que «quelques fiches d’élèves rédigées et des dossiers développant l’un ou l’autre des sujets»  [Bourgeois & Rouyet 1997 : 92.];
– un livre du maître pour lequel il est clairement affirmé par les directeurs de collection qu’il «n’est pas un livre de recettes, contrairement à ce qu’est un guide méthodologique.» [Bourgeois & Rouyet 1997 : 92.]

Be First to Comment

Laisser un commentaire